Ras le Bol de cette facilité à se plaindre

Je suis un entrepreneur qui se compare à un petit commerçant, pourquoi?
Un petit commerçant c’est un individu qui note que s’il n’a pas de clients dans sa boutique, il ne mange à la fin du mois
le commerce, et l’économie aussi, s’il n’y a pas de client, de marché, il n’y a pas d’argent pour vivre, et faire tourner sa boutique (assurer ses frais). Au moins, ceci est une notion universelle que tout le monde devrait arriver à comprendre
bref, comme disent « les inconnus », pour vivre il faut se battre, cela ne tombe pas tout cru.

Samedi 26 janvier et des « gilets jaunes en colère » sont dans les rues…
au départ, je pense qu’il y a des gens sincères qui avaient quelques bonnes raisons de se plaindre, aujourd’hui il est de bon ton de se plaindre parce que l’on a forcément une raison de se plaindre (les motards en colère, les profs en colère, les avocats en colère, les féministes en colère, les fonctionnaires en colère, etc etc….) …. et surtout pour se faire entendre il est de bon ton de tout casser ou d’être violent avec la police (puis de s’excuser si on s’est chopper)….

alors aujourd’hui, je suis aussi en colère de voir et d’entendre des critiques sans autocritiques, des affirmations et des jugements de valeurs, sans analyses de fond, et des croyances à la petite semaine, fausses la plupart du temps…mais surtout mues par un esprit d’envie de ce qu’a le voisin et que l’on a pas, et de croire que l’on sera plus heureux si les autres le seront moins…
tout cela pour allez vers où?

regardons dans la glace, respectons déjà nous les lois ( les connaissons nous ?) et plutôt que de vociférer en pensant que l’on a raison
quand j’entends parler de « solidarité », meilleure répartition des richesses , je suis inquiet car cela signifie plutôt, soyez solidaire avec moi, ceux qui prônent cela sont les premiers à garder leur pré-carré
la vie me rend de plus en plus méfiant avec les slogans soient disant généreux, bien sous tout rapport mais qui n’ont qu’une façade pour mieux s’affranchir des réalités et se vautrer dans l’individualisme

plus nous serons nombreux, plus les villes seront peuplés, plus nous irons vers un individualisme exacerbé (regardez les gens dans le métro le matin, chacun coupé du monde avec son smartphone, c’est cela « l’esprit d’équipe », le monde tourné vers l’autre??? personne n’y échappe vraiment)

le problème est que nous nous cachons la vérité, celle que nous impose la vie, et que « aimer » est confondu avec « désirer » (puis « consommer »); c’est cela les effets de la mondialisation et d’internet (des nouvelles technologies)…on veut tout tout de suite
ce monde devient confus, les mots n’ont plus leur vrai sens et certains en profitent pour en tirer un bénefice personnel

ceux qui au début avait quelques réelles légitimités pour se plaindre, ont été dépassées par des récupérateurs et les perturbateurs de la classe…

Laisser un commentaire

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.