Respect des libertés citoyennes et de l’Etat de droit

Nous sommes dans un état de droit et il n’est pas acceptable d’entendre des GJ se plaindre des violences policières alors que ce sont eux qui commettent des violences et entravent la liberté des autres. Lorsque les manifestations sont déclarées et encadrées par des SO responsables, les policiers ne vont pas taper sur les manifestants. Depuis quand a-t-on le droit de ne pas respecter les libertés des autres, de détruire les biens privés et publics sans qu’il y ait aucune réaction, de limiter la liberté de mouvement des autres par l’arbitraire et par la violence ? Même si on n’est pas d’accord avec la politique du président, rien n’autorise une minorité à exiger la démission d’un président démocratiquement élu. C’est bafouer les règles élémentaires de la démocratie. Il est temps d’appeler les silencieux et les modérés à dire leur désaccord afin que ces GJ ne puissent plus prétendre parler au nom du peuple français.

Laisser un commentaire

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.